© RPBW

Le Futur Hôpital de Grand Paris-Nord à Saint-Ouen par Renzo Piano Building Workshop.

Quatre groupements étaient en liste pour construire la première partie du campus hospitalo-universitaire de Saint-Ouen Grand Paris-Nord (Renzo Piano Building Workshop, Groupe 6, Architecture Studio et Michel Beauvais Associés). C’est finalement l’architecte italien qui a été retenu à l’unanimité par le jury présidé par Martin Hirsh. L’architecte est associé à Brunet Saunier Architectes, Ingerop Conseil et Ingénierie et SLETEC Ingénierie

La maitrise d’ouvrage du concours d’architecture a expliqué : « Le jury a particulièrement apprécié la réponse apportée aux besoins des équipes hospitalières, ainsi que la capacité d’évolutivité du bâtiment que permet sa trame très régulière et ses larges plateaux continus». Avant d’ajouter : « Ils ont également mis en avant le développement des usages possibles en toiture-terrasse et la prise en compte du bien-être des patients et de la qualité de vie au travail. Enfin, le jury a insisté sur la large place donnée à la végétalisation qui offre, rue Farcot, une « forêt urbaine » ouverte sur la ville au bénéfice du quartier et des usagers ».

© RPBW, rendering by Artefactory

Ce projet qui sera livré en 2028, d’une surface totale de 230 000m2 sur une parcelle de 7,19 hectares bénéficiera du croisement des lignes 13 et 14 et du RER C coté transport. Le permis de construire sera déposé en 2023 pour un démarrage du chantier en 2024 pour la partie hospitalière (145 000 m2).

Le chantier de la partie universitaire démarrera en 2023 mais son architecte n’est pas encore connu. Les groupements doivent remettre leur candidature avant le 23 avril 2021. Le lauréat de l’Université sera connu à l’été 2023.

Un Hôpital de 145 000 m2 à Saint-Ouen

C’est sur un ancien site de PSA de 41 323 m2 que l’Hôpital de Grand Paris-Nord sera construit. Ce futur hôpital de Saint-Ouen va réunir les activités hospitalières de médecine, chirurgie et obstétrique des hôpitaux Beaujon et Bichat-Claude Bernard et les activités d’enseignement et de recherche en santé d’Université de Paris, de médecine, d’odontologie et de soins infirmiers. 

Le projet est plus grand que prévu, en effet, le premier ministre Jean Castex a validé son souhait le 22 septembre 2020 de l’agrandir de trois unités, ce qui porte le projet à 1 167 lits et 150 lits d’hôtel hospitalier.

Le plateau technique sera composé des urgences, de blocs opératoires, du service d’imagerie (radio conventionnelle, scanner, IRM, echographie, mamographie), de la médecine nucléaire et TEPSCAN (Tomographie par Emission de Positons).

Il est a noté que deux autres projets sont intégrés dans la construction de l’hôpital. Il s’agit de la maison des usagers pour les patients et les accompagnant ainsi que d’une résidence de 150 lits pour les patients vivant loin de l’hôpital et ne requérant pas de surveillance médicale. Ces deux bâtiments seront construits sur d’autres terrains.

© RPBW, rendering by Artefactory

Une université de 85 000 m2 dédiée à la santé

Le deuxième volet du projet (qui n’a pas encore son architecte) est de construire la partie Universitaire du projet, elle s’entendra sur près de 85 000 m2 sur une parcelle de 30 613m2. L’université de Paris s’installera sur les terrains de Conforama, de la société Gaudefroy, de la SEMISO et d’une copropriété. On retrouvera sur le campus de Saint-Ouen les UFR de médecine et d’odontologie qui totalisent 960 enseignants chercheurs aujourd’hui. De plus, les formations paramédicales et la formation continue des professionnels seront également hébergées ici. La capacité de l’université parisienne sera également rehaussée avec l’accueil de 12 000 étudiants contre 9 600 aujourd’hui.

Au menu de cette université, outre l’espace dédié à l’enseignement et des espaces de recherches, l’université de Paris sera également dotée d’un plateau de simulation, de laboratoires, d’une bibliothèque, d’un centre des congrès et d’une cafétéria. Un pôle de services du CROUS sera également construit par cette dernière maîtrise d’ouvrage.

Un trait d’union entre les deux sites.

Si le concours d’architecture prévoyait la construction d’une passerelle pour un budget de 8 millions d’euros, c’est finalement deux passerelles qui sont programmées par les architectes de Renzo Piano Building Workshop.

Un chantier compliqué en perspective

Construire l’hôpital sur l’ancien site des Docks de PSA ne facilitera pas la tâche des équipes de construction. Si au début du projet, sa livraison était planifiée pour 2025, puis 2027, la complexité du site a fait repousser sa livraison à 2028, prenant ainsi en considération la dépollution nécessaire du site qui accueillait autrefois 320 personnes. De plus, le terrain est situé en zone inondable.

Que vont devenir les anciens hôpitaux de Bichat et Beaujon ?

L’ancien hôpital Bichat-Claude Bernard situé à Paris XVIII sera sujet d’une reconstruction pour accueillir une offre de proximité innovante pour les arrondissements du Nord parisien. Concernant, celui basé à Clichy, rien n’est acté pour le moment même si une résidence avait été évoquée sur une partie du site.

  • Mars 2021 : lauréat du concour
  • 2028 : date de livraison
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Ne loupez plus les projets - Abonnez-vous à notre newsletter

Kiiwan News est un site d’information spécialisé dans le BTP depuis 2009. La plupart des articles résultent de questions-réponses avec les acteurs.

Valuedia.com est un site d’information spécialisé dans le BTP depuis 2009. La plupart des articles résultent de questions-réponses avec les acteurs.

Actualités

Nos Services

Valuedia

© 2009 – 2021 Kiiwan

S'abonner

Une semaine sur deux, les derniers projets d’architecture.

3 Partages
Partagez
Enregistrer
Partagez
WhatsApp
Tweetez